728 × 90

Trouver les bons réglages sur son appareil photo numérique

Lorsque l’on fait de la photo, tous à un certain stade recherchons le réglage parfait. De ce fait, sur le terrain on peut y passer un temps fou, on se retrouve à faire plusieurs fois la même photo, avec différents réglages pour au final, de retour en post-production, s’apercevoir du peu de différence entre les images. On se dit alors, qu’est ce j’ai loupé ?

Pour ma part, de retour sur l’ordinateur en post-production, en comparant des images, prise avec des réglages tel que 100Iso  f/16,  1/200ème ou 100Iso, f/14, 1/250ème  il n’y a pas de grosses différences.

A mon avis, il faut avant tout déterminer le message, l’intention que l’on veut faire passer dans son image. Si l’exposition à la base est bonne, il faut le bon réglage pour le bon message. Dans tout cela, le plus important lors de la prise de vue est de savoir ce que l’on cherche à obtenir.

1. Utilisez les ressources de votre appareil :

Attention, il n’est pas question ici de travailler en tout automatique ! On perdrait alors tout le plaisir créatif. L’idée ici est plutôt d’utiliser les modes semi-automatiques de votre appareil tels que la priorité à l’ouvertureAV ) ou la priorité à la vitesse d’obturation ( TV ), éventuellement le mode programme ( P ).  Dans ces modes, vous aurez moins de choses à penser, ce qui libèrera votre esprit pour la créativité.  Le but est de faire le moins de réglages sur votre appareil numérique, et d’atteindre votre objectif créatif plus facilement.

2. L’ouverture (mode Av) :

Ce mode est dit : priorité à l’ouverture ( Av ). En plus simple, sur votre appareil vous aller agir le  » f/ « , c’est à dire la profondeur de champ de votre image. En d’autre terme, ce réglage va vous permettre de jouer sur la zone de netteté de l’image. Pour rappel, la zone netteté sera 1/3 avant et 2/3 après la zone sur laquelle vous avez fait la mise au point. Dans ce mode vous aller pouvoir créer un flou d’arrière plan lors d’un portrait, ou de photo macro, ou l’inverse lors d’une photo de paysage, afin d’obtenir une longue plage de netteté.

En pratique, régler votre appareil sur  » Av « . Ensuite, sur la plupart des appareils vous aurez une molette facilement accessible, qui va permettre de choisir une ouverture entre f/2.8, f/3.5  jusqu’à f/22 voir f/32 selon la qualité et le type de votre objectif.

A retenir plus l’ouverture est grande, (plus la lumière rentrera facilement jusqu’au capteur ), plus le chiffre est petit, f/2 f/2.8 plus l’arrière plan sera flou. A contrario, plus le chiffre est grand f/20 f/22 f/32 plus l’arrière plan sera net, mais la lumière rentrera beaucoup difficilement. Attention : Ici, si la vitesse de prise de vue descend de trop, vous aurez besoin du trépied sinon gare au flou de bouger !! L’autre solution sera d’agir sur un autre paramètre dont on parlera plus tard (les ISO).

La vitesse de prise de vue, sera automatiquement géré par l’appareil.

Cap Fréhel au coucher du soleil
Cap Fréhel au coucher du soleil

3. La vitesse d’obturation (mode Tv) :

Ce mode est dit : priorité à l’obturation ( Tv ). Sur votre appareil vous aller agir sur le  » 1/60 1/200 etc… « , c’est à dire la vitesse de la prise de vue de votre image. Ce réglage va vous permettre de varier et d’adapter la vitesse de la prise vue pour un sujet en mouvement, voiture, moto, vélo, ski etc.. Vous pourrez réaliser des photos bien nettes en augmentant la vitesse de votre obturateur jusqu’à 1/2000, 1/4000 voir 1/8000 selon votre appareil, en fonction de la vitesse de votre sujet, ou mieux encore, vous amusez en jouant sur des vitesses intermédiaires pour générer des photos floues ou des filés. (avec un peu d’entrainement). A l’opposé, sur des cours d’eau, des cascades, en réduisant la vitesse, vous ferez des poses longues, qui donnera un flou de mouvement créatif sur l’eau, et non le reste du décor. Encore une fois, ici, si la vitesse descend de trop le trépied sera nécessaire.

En n’ayant que la vitesse à penser, votre appareil gérera automatiquement l’exposition.

4. La sensibilité (les Iso) :

C’est un paramètre très utile, que l’on ajuste plus ou moins périodiquement. Les Iso ajuste la sensibilité de votre capteur à la lumière. 100 Iso est généralement la base. Moins il y a de lumière, temps nuageux, espace intérieur, nuit etc.. plus il sera nécessaire d’augmenter la valeur. Le manque de lumière oblige l’appareil à ralentir la prise de vue pour faire entrer plus de lumière, il y aura donc 2 solutions : soit des prises de vue longues sur trépied, soit augmenter la sensibilité Iso de l’appareil pour ne pas descendre trop bas en vitesse de prise de vue sinon les photos seront floues à cause du bouger (le votre et / ou celui du sujet).


En mode priorité à l’ouverture : dans ce mode, quand vous augmentez les  » Iso « , l’appareil va automatique augmenter la vitesse d’obturation donc de la prise de vue. Pour rappel dans ce mode vous vous concentrez seulement sur la profondeur de champ, l’appareil gère la vitesse pour une exposition correcte. Si la vitesse descend trop, et que vous n’avez pas de trépied, pour serez obligé d’augmenter la sensibilité pour photographier plus vite, sinon se sera « le flou de bouger » !!


En mode priorité à l’obturation : le paramètre créatif que l’on ajuste ici est la vitesse. L’appareil ajuste donc automatiquement l’ouverture, pour une bonne exposition. Dans ce mode, l’augmentation des  » Iso  » permettra à l’appareil de fermer plus l’ouverture car il sera plus sensible à la lumière. (valeur f/11 et au delà, ce qui offrira donc une plus grande profondeur de champ ).


Important à savoir : d’une manière générale, plus on augmente les Iso sur un appareil photo, plus la qualité d’image se dégrade. Certes, les appareils photo numériques sont de plus en plus performant mais cela reste vrai. On s’évertuera à éviter de monter trop haut en Iso, surtout pour les appareils d’entrée de gamme.

5. Quelques exemples pour résumer :

Vous êtes en vacances, et vous prenez quelques photos de paysage, vous souhaitez donc prendre une photo nette du premier plan au dernier plan, vous utiliserez donc le mode priorité à l’ouverture pour utiliser des valeurs entre de f/11 et  f/18 (au delà on peut perdre en qualité d’image à cause de la diffraction ). La lumière est bonne, l’appareil prend une photo rapidement aucun souci. Tout est parfait. Dans le même cas, mais à l’aube ou au crépuscule, la lumière sera faible il faudra donc utiliser le trépied car l’appareil aura besoin d’1/2 seconde, 1 seconde ou plus encore pour prendre la photo. Mais si vous n’avez pas votre trépied sous la main, vous serez contraint d’augmenter les iso à 400, 800 ou plus encore.
A l’inverse, vous souhaitez prendre un portrait avec un joli flou d’arrière plan. Pour avoir un beau flou, une ouverture de f/4, même f/2.8 serait idéal si votre appareil ou objectif le permet. Vous aurez donc besoin d’être en mode priorité d’ouverture.


Autre exemple, vous voulez prendre en photo votre enfant qui fait une course de vélo, ou votre chien qui pique un sprint ! vous avez besoin de gérer la vitesse de prise de vue. Réglez votre appareil sur 1/500ème de seconde, suivez votre cible avec le viseur et shootez ! mince c’est trop lent, c’est flou, augmentez alors la vitesse avec la molette palier par palier jusqu’à par exemple 1/1000ème de seconde. Cette fois c’est bon, c’est net ! Si votre appareil refuse de monter en vitesse car plus on photographie vite moins il y a de lumière qui rentre, (l’ouverture est déjà au maximum) à se moment là seulement, vous augmenterez les Iso. ( 400 800…)


A l’inverse, vous êtes en randonnée, une jolie cascade se présente à vous, et vous souhaitez rendre l’eau floue et soyeuse et les éclaboussures brumeuses. Dans ce cas, il faudra ralentir la prise de vue ! 1/2 seconde, 1 à 2 secondes peut être. Vous utilisez donc la vitesse d’obturation pour ajuster l’effet créatif de votre cascade, plus ou moins floue. Il faudra évidemment le trépied dans ce cas. L’appareil fera le reste.

6. Le mode Programme (P) :

En fait, le mode ( P )  peut être un bon mode d’apprentissage pour maitriser le trio  » Ouverture Exposition et Sensibilité « . Dans ce mode en utilisant la molette vous modifiez le couple «  ouverture et vitesse d’obturation simultanément ».  A vous, de jouer avec la molette selon votre besoin d’ouverture ou de vitesse. L’appareil numérique assurera une exposition correcte en équilibrant lui même l’ouverture par rapport à la vitesse d’obturation.


Au début il peut être bien d’utiliser les Iso en automatique, de façon à ne pas trop bloquer l’appareil dans ses automatismes.

En conclusion :

Selon votre situation, vous savez maintenant quel mode utiliser sur votre appareil. Ensuite il suffit d’ajuster la valeur selon votre créativité. Eventuellement modifier un peu les Iso pour affiner le shoot. Vous êtes maintenant plus rapide pour prendre vos photos, et avez plus de temps pour la composition et la créativité !


Amusez-vous bien, laissez moi vos retours,
Photographiquement votre,
David

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.