728 × 90

Les Masques de luminance 2

(Des masques différents pour des tons différents)

Voici donc la suite tant attendue des masques de luminance.
Dans cette seconde partie, l’objectif est donc de partir du masque « Lights », et créer des masques supplémentaires pour cibler les autres niveaux de luminance d’une image.

En utilisant ces informations vous devriez pouvoir faire une série de scripts Photoshop pour créer tous les masques d’un seul clique de souris ou utiliser le panneau Photoshop de Tony Kuyper (bien plus complet).
Le masque « Lights » est le point de départ pour les différents masques de luminance qui peuvent être créés. Le masque « Lights » est utile si vous voulez ajuster les secteurs clairs de l’image, mais comment faire pour cibler les zones encore plus clairs, ou les ombres, ou encore les tons moyens qui ont eux aussi fréquemment besoin d’ajustement. Les sélections réalisées à partir de ces masques auront, une gradation tonale parfaite pour que les ajustements s’opèrent sans effet de bordure.

Voici en exemple ci-dessous les masques qui permettent de cibler les secteurs clairs de l’image :

Les masques de tons clairs

 

Les masques des zones claires :

Pour créer des masques afin d’ajuster les tons les plus clairs, nous allons réaliser des intersections des masques avec eux-mêmes. Une intersection correspond aux pixels communs entre deux sélections.

Tout d’abord, récupérer le masque « Lights » en sélection comme nous l’avons vu (dans l’article 1 des masques de luminance  #1) .(Ctrl/Cmd+click sur la couche « ligths »)  Une fois les pointillés lumineux activés, faites : Shift-Alt-Ctrl/Cmd+click sur le masque « Lights » pour que s’opère l’intersection puis cliquez sur le bouton afin de récupérer la sélection sur une couche.

Le masque « Light lights » provient de l’intersection du masque « Lights » avec lui-même et le masque « Bright lights » de l’intersection du masque « Light lights » avec lui-même, et ainsi de suite.  A chaque fois, il y a une progressive restriction des pixels choisis vers les secteurs de plus en plus lumineux de l’image. Voyez la progressivité des tonalités des images ci-dessus et c’est seulement sur ces zones claires (blanches) que les ajustements interviendront. On peut voir des nuances de gris sur ces masques ce qui garantira une parfaite progressivité des ajustements.

Bien que le masque « Lights » semble être un bon choix pour ajuster les secteurs clairs de l’image, les masques « Light lights » et « Bright lights » donnent souvent de meilleurs résultats. En effet, le trop large dégradé de gris offert par le masque « Lights » induit que les ajustement risquent de toucher aussi les zones moyennement sombres de l’image. Les masques « Light lights » et « Bright lights » permettent généralement de mieux protéger les zones sombres et de mieux cibler les zones claires.

Réalisons maintenant les masques des zones sombres.

Pour créer le masque « Darks » dupliquer la couche lights et inverser le masque « Lights » par le raccourci Shift-Ctrl/Cmd+I.

Ensuite, pour les masques sombres suivant, il suffit de réaliser des intersections des masques avec eux-mêmes comme précédemment en partant cette fois-ci du masque Darks. Les sélections seront de plus en plus restreintes vers les secteurs sombres.

Ci-dessous les masques « Darks » :

Les masques des tons sombres

Puisque les masques de luminance « Darks » sont l’inverse des masques « Lights », on peut les considérer comme des négatifs. Les zones blanches des ces masques, correspondent aux zones sombres de l’image sur lesquelles auront lieu les ajustements. Chacun limite progressivement la sélection à des pixels de plus en plus sombres. Si nous utilisons le masque « Super Darks », les secteurs les plus clairs de l’image sont essentiellement gris foncés ou noirs et, resteront donc inchangés quelque soit l’ajustement que nous ferons. De la même manière, les calques « Dark darks » et « Shadow darks » donnent de meilleurs résultats en pratique car ils préservent mieux les tons clairs, les dégradés n’étant pas excessif.

Pour les tons intermédiaires ou les gris moyens, les masques sont un peu plus complexe à créer.

Pour obtenir les masques des tons moyens, il nous faudra supprimer les tons clairs et les tons sombres d’une image.

Pour ce faire, sélectionner l’image entière par Ctrl/Cmd+A puis soustraire le calque « Lights » et le calque « Darks » par le raccourci Alt-Ctrl/Cmd+clic sur le masque que vous voulez soustraire.

En résumer :

  • « Basic Mid-Tones » = « Lights » et « Darks » sont soustraits à l’ensemble de l’image.
  • « Expanded Mid-tones » = « Light Lights » et « Dark Darks » sont soustraits à l’ensemble de l’image.
  • « Wide Mi-tones » = « Bright Lights » et « Shadow Darks » sont soustraits à l’ensemble de l’image.
  • « Super Mid-tones » = « Super Lights » et « Super Darks » sont soustraits à l’ensemble de l’image.

Voici une illustration du résultat que vous devriez obtenir :

Les masques des tons moyens
Les masques des tons moyens

Par expérience, les masques « Basic mid-tones » et « Expanded mid-tones » sont suffisants la plupart du temps.

Selon l’image, ces masques peuvent apparaitre très sombre ou presque noir. Si vous utilisez ce masque en combinaison avec un calque de réglage courbe, vous devrez donner une forme de S très marquée à votre courbe pour obtenir un changement sur votre l’image. En fait, vous pouvez aller jusqu’à des valeurs extrêmes et n’obtenir que des changements mineurs ou mesurés sur votre photo en terme de contraste et saturation.

Voilà, la création des masques de luminance n’ont plus de secret pour vous. Nous verrons dans un autre article une série d’astuces et les possibilités qui peuvent en découler, autrement que de simples ajustements.

Petit rappel :

Durant la création des masques, une boîte de dialogue peut apparaitre. Cette boîte de dialogue indique que les pointillés lumineux n’apparaîtront pas, parce qu’aucun pixel sélectionné a plus de 50 % d’opacité. Cela ne signifie pas qu’il n’y a aucune sélection. Cela signifie simplement que photoshop ne peut afficher la sélection, quand les pixels sélectionnés ont moins de 50 % d’opacité.

Mais cela n’empêche pas d’avoir de bons résultats avec la sélection. Quand vous ajoutez, soustrayez et réalisez des intersections avec les masques de luminance, il est tout à fait possible et fréquent d’obtenir un masque d’un gris très foncé ou même noir.

Fréquemment le « Basic mid-tones » se présente comme cela, aucun pointillé lumineux n’apparait quand le masque est chargé en sélection mais les ajustements seront bien visibles.

Il faudra probablement effectuer des ajustements assez extrêmes sur le calque de réglage pour voir un changement notable sur l’image, mais le masque de luminance fera son travail sur la gamme de tons prévue.

Conclusion, si cette boîte de dialogue apparait, cliquez sur ok et continuez.

Amusez-vous bien,

David

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.