De la profondeur dans ses photos

La photographie aussi passionnante et magique soit-elle, capture une scène réelle en 3 dimensions, en une image numérique ou papier qui se révèlera en 2 dimensions ! C’est dommage, on perd la profondeur, on pourrait dire que l’image s’aplatie et devient plus fade ! 🤨

Comment faire pour obtenir une perception en 3D pour l’observateur ?  Comment font les artistes, les peintres et bien sûr les photographes pour obtenir un meilleur réalisme ? C’est que je propose de partager dans cet article, les différentes astuces et techniques, telle que le modelage de la lumière pour rendre au maximum ce réalisme 3D.

La profondeur par les lignes directrices et perspectives

Je commence par ce point, car c’est le plus simple à appréhender et à appliquer à mon avis. Ceci dit, en photographie de nature et paysages, ce n’est pas toujours facile, ni possible de trouver des éléments directeurs ou obtenir des perspectives dans une image.

Lignes ou perspectives déjà existantes

Dans le meilleur des cas, sur le terrain on peut tomber sur une situation ou une ou plusieurs lignes directrices s’offrent à nous, et c’est bien pratique ! 😍 Comme cette image de mont St Michel et d’un Pub de Canterbury.

Les éléments les plus courants sur lesquels nous pouvons jouer en photo sont les plages, les troncs ou les formes des arbres, les rivières ou ruisseaux, les routes, les arêtes de bâtiments, des ombres etc.. En fait il nous faut une visualisation un peu graphique – géométrique ici, de façon à conduire l’œil de l’observateur.

Malheureusement ce n’est pas toujours si facile, et il faut trouver d’autres façons, d’autres éléments de paysage pour obtenir une profondeur. Alors quels sont les alternatives ?

Lignes inexistantes, quelles alternatives ?

Et bien, il faut modifier son mode de vision, et penser en terme de plan. Il faudra trouver un élément de premier plan et d’arrière-plan. De là, en général en découle un plan moyen. Dans la photographie minimaliste, nous verrons plus loin comment créer des plans sur un élément unique.

Concrètement, l’élément de premier plan peut être un rocher, un reflet, un végétal (fleurs, arbres etc.. ) qui sera proche de vous lors de la capture, tout en cadrant pour le sujet principale en arrière-plan (par exemple). Le principe étant de pouvoir découper en 2 ou 3 plans votre image.

Autres possibilités créatives

La photographie étant un art, il y a toujours différents moyens créatifs de faire la même chose. Dans un esprit créatif, vous pouvez aussi essayer d’utiliser le mouvement pour créer un ligne perspective, comme le déplacement d’un métro, un train, une voiture en pose longue, et le filé créera votre profondeur.

Petit rappel

Un petit point de rappel sur les principes optiques; un objectif grand-angle aura tendance à agrandir les éléments de premier plan et éloigner les éléments en arrière-plan. Et c’est plutôt sympa, car ce genre d’optique offrira naturellement de la profondeur. Mais attention, trop forcer sur cet effet éloignera trop l’arrière-plan. De ce fait, si votre arrière-plan est une montagne par exemple, elle se retrouvera tellement loin et allégée, qu’elle pourrait ne plus devenir le sujet principal ! Donc attention à cet équilibre.

Coucher de soleil au Mont Saint Michel
Coucher de soleil au Mont Saint Michel
Canterburry street
Canterburry street

Plus de profondeur dans ses photos par la lumière

La lumière, toujours et encore. Nous y revoilà, comment utiliser l’élément le plus important en photo: la lumière pour générer une certaine profondeur sur une image 2D ?

Si ce n’est pas déjà fait, en rapport avec ce paragraphe je vous invite fortement à lire mon article sur Dodging and Burning, qui est justement un des moyens techniques de créer de la profondeur dans ses photos. En effet, en photographie de paysage, l’éclairage ambiant étant fait par le ciel, les éléments proches de l’observateur en l’occurrence du photographe seront un peu plus sombres que les éléments lointains qui eux seront plus clairs.

Cet effet, s’il est peu présent naturellement sur une photo 2D capturée en RAW, je vous invite à le récréer en utilisant les outils de dégrader linéaires en bas et en haut de votre image, en abaissant très discrètement l’exposition ou les tons moyens.

Pensez à utiliser les presets, car c’est le genre de chose que l’on fait répétitivement en post-production.

Dans le même principe, utiliser un peu de vignettage, plus ou moins léger, bien fondu dans l’image peut créer via la lumière un tunnel lumineux et guider vos observateurs.

Filtre dégradé linéaire
Filtre dégradé linéaire

Ceci, toujours en ayant les zones d’une photo les plus proches de la source lumineuse clairs, et les parties éloignées de la lumière plus sombres. Cela quelque soit le type de photo pratiqué. Cela revient à dire, de jouer et travailler subtilement les contrastes d’une image et ses dégradées. Les zones claires bien lumineuses sans être cramer, et les tons sombres assez noirs, et les tons moyens bien dégradés.

Plus de profondeur dans ses photos par la couleur

Tout comme la lumière, la couleur peut être d’une grande aide. Ce principe est beaucoup utilisé dans le cinéma, ou les films d’animation, la couleur peut vous permettre de produire un effet de profondeur.

Il y 2 principes est assez simple,

Le premier est d’utiliser la température des couleurs. Un avant-plan ayant tendance aux couleurs chaudes, sur un arrière-plan dans les couleurs froides, approfondira votre photo ayant un arrière-plan plutôt sombre. Ce sera l’inverse, couleurs froides devant et couleurs chaudes derrière si votre l’arrière-plan est très lumineux générera la profondeur.

Le second principe va dans la continuité du paragraphe précédent sur le contraste des tons, ici ce sera le contraste des couleurs. Désaturer légèrement les ombres et proportionnellement saturer légèrement plus là où vous souhaitez attirer l’œil. (L’œil n’étant pas attiré par le sombre mais la lumière 😉 )

Et la profondeur de champ alors ?

Eh oui, nous y voilà ! Précédemment je vous ai dit qu’il était possible de créer de la profondeur dans ses photos avec un élément unique ! La réponse est là, c’est la profondeur de champ.

Pour les photographes de macro, les portraitistes, les photographes de produits et je dois en oublier, cela reste une nécessité d’avoir de la profondeur dans ses photos. Autrement elle n’attire absolument pas l’œil de l’observateur / consommateur. Un beau portrait c’est un portrait le plus réaliste possible c’est tout ce dont on a parlé plus tôt, développé avec le plus de finesse possible qui rendra l’image sublime.

Et bien sûr, cela s’applique à la photo de nature ou paysage. Les zones nettes attireront l’œil contrairement aux zones floues. Cet effet peut être fait via les optiques à la prises de vue en utilisant une grande ouverture de focale, (ce que je conseille) ou éventuellement à la post-production.

La zone floue d’arrière-plan donnera l’effet d’éloignement, pendant que le flou d’avant-plan l’effet de proximité. Un peu à l’image de l’œil humain, qui quand il regarde un sujet, l’arrière-plan n’est pas le focus mais dans la vision périphérique, de même que les éléments très près. Dans cette zone de vision périphérique, nous n’avons qu’une vue globale sans précision et netteté des détails. (Je vous invite à parcourir cette galerie d’images nature où il y a peu de profondeur de champ).

Voilà pour ce début de printemps, quelques astuces qui j’espère vous aideront à améliorer vos photos.

Bien sûr, cet article est incomplet, il y a d’autres points qui peuvent aider à donner de la profondeur à vos images, mais je pense avoir résumé les points principaux.

Merci de votre suivi, n’hésitez pas à me faire part de vos astuces en commentaire ci-dessous,

Photographiquement votre,

David

Merci pour votre partage...

Inscrivez-vous à la la newsletter ...

Maximum 1 mail / mois pour rester dans l'aventure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Favicon ipad 72px

Abonnez-vous à la newsletter

Maximum 1 mail / mois

Votre mail ne sera jamais communiqué à un tiers !